Accueil > Activités > Loisirs et découvertes > Circuits touristiques

Circuits touristiques

Un représentation en fer des Loups du Gévaudan à l'Aumont Aubrac
Un représentation en fer des Loups du Gévaudan à l'Aumont Aubrac
  • Un représentation en fer des Loups du Gévaudan à l'Aumont Aubrac
  • La Cascade du Déroc
  • Le Château de la Beaume classé Monument Historique
  • Les 4 lacs d'origine glaciaire
  • Les Loups du Gévaudan: un parc ouvert depuis 1985
  • Marvejols: une cité médiévale marquée par la culture occitane
  • L'Eglise romane de Nasbinals aux pierres de granit et de basalte
  • Le Château de la Caze sur les rives du tarn
  • Les habitations d'Hauterives
  • La croix de La Capelle datant de 1746
  • La Croze: un village aux maisons de pierre
  • Une cazelle en lauze dans le Laval du Tarn
  • Le panorama de Cabrunas
  • Le Pas de Soucy
  • Le Point sublime: découvrez les Gorges du Tarn à 870 m d'altitude
  • Le Sabot de Malepeyre: un étrange rocher en bordure du Causse
  • Vue générale du village Saint Chely du Tarn
  • Le village Sainte Enimie avec son charme médiéval
  • Chevaux de Przewalski
  • La Grotte de Dargilan avec ses différentes cristallisations vivantes
  • La Ferme de Hyelzas: un écomusée de la vie rurale
  • Les Gorges de la Jonte avec ses étonnants rochers sculptés par l’eau
  • Le quartier médiéval de Meyrueis
  • Circuit 1 : plateau de l'Aubrac
  • Circuit 2 : Causse de Sauveterre et Gorges du Tarn
  • Circuit 3 : Causse Méjean et Gorges de La Jonte
Plateau de... Causse de Sauveterre... Causse Méjean et...

De La Canourgue, prendre la direction de Saint Germain du Teil puis continuer en direction du col de Bonnecombe et puis de Nasbinals. La D52 surnommée la route des lacs ou la route d’argent en référence aux reflets de l’eau est une des plus jolies de Lozère.

1. Les Lacs

D’origine glaciaire, quatre lacs culminent à plus de 1000 m d’altitude le long de la D52 : le lac de Born, le lac de Saint Andéol (le plus grand, surplombé d’une croix de granit), le lac de Souverols et le lac des Salhiens.

BROCHURE-LAD-2016-V9-071

2. La cascade du Déroc

Haute de 30 m, la chute d’eau masque une grotte qui aurait été jadis le refuge de brigands. Ne manquez pas d’admirer son plafond formé de prismes basaltiques parfaitement réguliers.

Cascade du Déroc

3. Nasbinals

Situé sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle Nasbinals possède une très belle église romane du 12ème - 13ème siècle, entourée de maisons aux pierres de granit et de basalte. Après Nasbinals, prendre la D987 en direction d’Aumont-Aubrac.

A Malbouzon, vous pouvez :

Choix 1 : Poursuivre jusqu’à Aumont-Aubrac (4a)

Choix 2 : Bifurquer sur la D73 en direction de Prinsuéjols et du Château de la Baume (4b).

Nasbinals

4a. Aumont Aubrac

Etape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, Aumont-Aubrac possède un joli patrimoine architectural et est également réputé pour sa gastronomie.

Aumont Aubrac

4b. Le Château de la Baume

Suite au démantèlement de leur château, consécutivement aux guerres de religion, les seigneurs de Peyre implantèrent le siège de leur baronnie à la Baume. En 1630, Antoine de Grolée fait édifier une demeure massive qui malgré son caractère défensif s’oriente déjà vers le château de plaisance. Au 17ème siècle, son fils César, lieutenant général de Louis XIV, supervise la décoration du château par des artisans locaux. En 1710, l’édifice est agrandi et la décoration peaufinée par des artisans de Paris et Montpellier. Le « petit Versailles du Gévaudan » est né. La suite vous sera comptée par les propriétaires qui assurent la conservation et l’animation du château classé Monument Historique.

 Château de la Baume

5. Les loups du Gévaudan

Ouvert depuis 1985, le parc regroupe plus d’une centaine de loups en provenance du Canada, de Sibérie, de Pologne et de Mongolie. Accompagné d’un guide animalier, vous obtiendrez des informations sur leur mode de vie et leur comportement. Loin de l’image féroce et sanguinaire véhiculée par la peur du loup, vous découvrirez un animal fascinant.

Reprendre la N9 jusqu’à La Canourgue. Au passage, visitez Marvejols.

36 Les-Loups-du-Gvaudan1

6. Marvejols

Cité médiévale marquée par la culture occitane, Marvejols fût la capitale du Gévaudan sous Philippe le Bel. Convertie au protestantisme au 16ème siècle, Marvejols paiera un lourd tribut aux guerres de religions. Reconnaissant de sa loyauté, Henri IV fera reconstruire la cité dès 1601.

36 Marvejols

De la Canourgue, suivre la D998 en direction des Vignes dans les Gorges du Tarn. Bifurquer à droite sur la D46 en direction du Sabot de Malepeyre.

1. Le Sabot de Malepeyre

Etrange rocher de 30 mètres de hauteur sculpté par les siècles en bordure du Causse.

36 Sabot-de-Malepeyre

2. Le Point Sublime

A 870 m d’altitude, découvrez les Gorges du Tarn de la roche Aiguille au cirque des Baumes.

36 Point-Sublime

3. Le Pas de Soucy

Créé par 2 éboulements d’âges différents, cet amas de rochers forme un barrage naturel sur le Tarn. On raconte qu’il est le résultat du combat opposant le diable à Sainte Enimie. L’énorme bloc de « Roque sourde » aurait dévalé la pente pour écraser le diable en réponse aux invocations de la Sainte. Mais le malin réussit à s’échapper…

36 Pas-de-Soucy

4. Le cirque des Baumes et le visage du Christ

Le visage du Christ se dessine dans le dernier encorbellement à gauche lorsque vous passez sur la route en contrebas.

Visage du Christ 2

5. La Croze

Bâti sur la rive gauche du Tarn, ce village aux maisons de pierre et toitures de lauze magnifiquement restaurées est accessible en barque ou à pied.

36 La-Croze

6. Les Détroits

Ce défilé constitue la plus belle partie des Gorges du Tarn, enserrée par des falaises de 400 m de haut.

7. La Malène

L’histoire de ce village est intimement liée à la famille des Montesquiou dont il subsiste le manoir. Au départ de La Malène, les bateliers proposent une descente en barque de 8 km.

Les Bateliers de La Malène

8. Hauterives

A l’ombre des ruines du château, quelques maisons en partie restaurées constituent ce hameau accessible à pied ou en barque.

36 Hauterives

9. Le Château de La Caze

Au 15ème siècle, Guillaume de Montclar et son épouse Soubeyrane Alamand construisent une petite maison forte sur les rives du Tarn. Au 16ème et 17ème siècles, l’édifice sera agrandi et aménagé sans doute par la famille de Maillan, riches marchands anoblis de La Canourgue. Vendu comme prison à la révolution, le château sera en grande partie reconstruit fin 19ème début 20ème siècle. Cette demeure garde, sur le plafond du petit salon, le souvenir des huit filles du baron de Montclar, surnommées les nymphes du Tarn en raison de leur grande beauté. Actuellement reconverti en hôtel restaurant ****, le château ne se visite pas.

36 Chteau-de-La-Caze

10. Saint Chély du Tarn

Parcourez les ruelles pour découvrir la petite chapelle de Cénaret construite à flanc de falaise et descendez sur la plage : le pont et les cascades forment un décor de carte postale.

36 Saint-Chly-du-Tarn

11. Sainte Enimie

Labellisé l’un des plus beaux villages de France ce village doit son nom à Enimie, princesse mérovingienne, sœur du roi Dagobert miraculeusement guérie de la lèpre par les eaux miraculeuses de la fontaine de Burle. Ses ruelles pavées de galets du Tarn, ses passages voûtés et ses placettes restaurées concourent à son charme médiéval. Quitter Sainte-Enimie en empruntant la D998 jusqu’à La Canourgue.

36 Sainte-Enimie

12. Le Panorama de Cabrunas

Ce panorama surplombe le cirque de Pougnadoires.

36 Panorama-de-Cabrunas

13. Laval du Tarn

Remarquable pour son architecture typique du Causse, Laval du Tarn possède de jolies maisons en pierre et toits de lauze, une église romane datant du 12ème siècle et un four banal. Son territoire s’étend jusqu’au château de la Caze et compte de nombreux dolmens dont ceux de la Cham et du Devez. Sur la route, remarquez les cazelles : petites cabanes de pierres sèches qui servaient d’abris aux bergers.

36 Laval-du-Tarn

14. La Capelle

Bâti au cœur d’une doline, le village se distingue par son église, classée aux monuments historiques, autour de la laquelle s’alignent une dizaine de maisons. A 50 m du village, se dresse une croix, monolithe de 3,2 m de haut, datant de 1746.

36 La-Capelle

De La Canourgue, suivre la D998 en direction de La Malène dans Gorges du Tarn. Passez le sabot de Malepeyre. A La Malène, traverser le pont et suivre la direction de Meyrueis. Au croisement de la D986 avec la D63, vous avez la possibilité de prendre à gauche vers Florac pour vous rendre au Villaret voir les chevaux de Przewalski ou à droite vers l’Aven Armand et l’écomusée de Hyelzas.

1. Les chevaux de Przewalski

Ce cheval, appelé TAKH par les mongols, est le dernier représentant du cheval sauvage. Pratiquement décimée à la fin des années 70, cette espèce a bien failli disparaître. Des chevaux ont été regroupés en semi-liberté sur le territoire du Villaret sur le Méjean, choisi pour ses ressemblances avec la Mongolie en termes de conditions naturelles. Ces chevaux sont réintroduits pas la suite dans leur pays d’origine.

36 Chevaux-de-Przewalski

2. L’Aven Armand

Après une descente en funiculaire, vous accédez à l’aven découvert par Louis Armand le 17 septembre 1897. A 100m sous terre, se dévoile une forêt de 400 stalagmites dont la plus grande décroche un record mondial avec ses 30 m de haut. Cette salle féerique pourrait, par ses dimensions, contenir notre Dame de Paris toute entière !

Aven Armand4

3. La Ferme de Hyelzas

Transformée en écomusée de la vie rurale, cette ferme met en scène la vie quotidienne des paysans du Causse près d’un siècle en arrière jusqu’aux années 50.

36 Ferme-de-Hyelzas

4. Meyrueis

Village fondé après la domination romaine, Meyrueis prit son essor au Moyen-âge et connut une riche activité marchande dont témoignent les nombreux vestiges répartis dans son quartier médiéval. Le grand garage de Meyrueis construit en 1927 fut le centre de mise au point des véhicules Citroën destinés à participer à la croisière jaune, périple automobile reliant Beyrouth à Pékin.

36 Meyrueis

5. Grotte de Dargilan

Découverte en 1880 par un jeune berger à la poursuite d’un renard, cette grotte fut explorée 8 ans plus tard par Alfred Martel considéré comme le père de la spéléologie. Aménagée dès 1890, Dargilan fut la 1ère grotte ouverte au public. La salle du chaos née d’un effondrement, les impressionnantes stalagmites, les innombrables fistuleuses et les délicates draperies constituent cet incroyable dédale souterrain que vous suivrez sur 1 km. La présence de différents oxydes donne aux concrétions des teintes très variées, ocre, jaunes, safran et roses qui lui ont valu son surnom.

Dargilan2

6. Gorges de la Jonte

Véritable canyon creusé entre le Causse Méjean et le Causse Noir, les Gorges de la Jonte offrent de nombreux sites d’escalade dans un décor sauvage et authentique. Le long du parcours, ne manquez pas le moulin des Douzes, la chapelle Saint Gervais et les étonnants rochers sculptés par l’eau sur les corniches (vase de Sèvre, vase de Chine…)

36 Gorges-de-la-Jonte

 

7. La Maison des Vautours

Les Gorges de la Jonte sont le refuge inaccessible des vautours fauves réintroduits dans les années 80. Aujourd’hui la colonie compte 200 oiseaux. Il aura fallu 10 ans pour assurer le succès de cette réintroduction. Un espace muséographique retrace cette aventure et vous renseigne sur le mode de vie des vautours. La terrasse d’observation et l’observatoire vidéo vous permettent de contempler ces grands planeurs dans leur milieu naturel. Poursuivre jusqu’au Rozier, village situé au confluent de la Jonte et du Tarn et prendre la direction des Vignes. Ce village, bénéficiant d’un élargissement très ensoleillé de la vallée, doit probablement son nom à la culture de la vigne dès le 18ème siècle.

Reprendre la D46 en direction de La Canourgue.

Vautour2

 

 0 brochure-lad-2017-web image de garde jpg

Plateau Aubrac