Accueil > Activités > Patrimoine > Patrimoine architectural et culturel > Musée de Banassac

Musée de Banassac

Poteries de l'époque Gallo-Romaine en terre rouge
Poteries de l'époque Gallo-Romaine en terre rouge
  • Poteries de l'époque Gallo-Romaine en terre rouge
  • Objets découverts dans les vestiges d’un mausolée
  • Poteries de l'époque Gallo-Romaine en terre rouge
  • Une pièce mérovingienne
  • Vases en céramiques de l'époque Gallo-Romaine
  • Objets découverts dans les vestiges d’un mausolée
  • Objets découverts dans les vestiges d’un mausolée
  • Poterie de l'époque Gallo-Romaine
Musée Epoque Gallo-Romaine Epoque Mérovingienne

Le musée expose le passé archéologique de Banassac notamment la vie chasséenne, les céramiques sigillées et l’histoire des monnaies frappées à l’époque mérovingienne. On peut aussi y voir des objets découverts dans les vestiges d’un mausolée lors des fouilles avant les travaux de l’autoroute A75

Les 3 premiers siècles de notre ère, Banassac est la 2ème ville gabale la plus importante après Javols. Elle doit sa prospérité aux ateliers de céramiques. Environ 80 potiers fabriquent des vases, soupières, écuelles, coupes, plats, bols… à usage souvent domestique. Ces poteries sont en terre rouge, lisse ou en relief, recouvertes d’un beau vernis. Les décors sont variés : feuillages, guirlandes, scènes de chasse, animaux, chars attelés… Ces céramiques ont la particularité d’être sigillées, c’est-à-dire qu’elles portent le sceau du fabricant. Les potiers eurent également l’idée d’apposer d’autres inscriptions :

  • Gabalus Feliciter (bonne chance aux Gabales) sur les poteries qui restent en Gévaudan.
  • Une marque personnalisée au nom de la ville de destination sur les poteries exportées.

Voici quelques exemples Remis Feliciter (Reims) Lingonis Feliciter (Langres).

Ces céramiques ont voyagé dans tout l’empire romain, l’une d’elle fut même retrouvée à Pompéi. Si vous vous interrogez sur le choix de Banassac pour l’implantation de cette industrie, voici quelques réponses :

  • présence d’une argile particulière.
  • abondance du bois pour alimenter les fours
  • nettoyage des poteries facilité par les eaux de l’Urugne.
  • proximité des ateliers de la Graufesenque près de Millau.

Plusieurs potiers travaillaient sur les deux sites. Quelques exemplaires de ces sigillées sont exposés dans le musée de Banassac mais la plus grande partie de la production est aujourd’hui dispersée.

Sous le règne de Caribert II (606-632), frère de Dagobert, Banassac devient cité monétaire. Ses ateliers ont frappé un dixième de la totalité des pièces mérovingiennes. Il existe 143 types monétaires classés en six groupes. Sur certaines pièces du 3ème groupe, on peut lire le nom d’Elafius qui fut l’un des plus célèbres monétaires. Le 6ème groupe comprend les pièces d’argent, fabriquées à partir du 7ème siècle pour palier la pénurie d’or. L’activité monétaire se poursuivra en déclinant jusqu’au 9ème siècle. Le rayonnement et la prospérité de Banassac faibliront alors que dans le même temps, La Canourgue prendra son essor autour d’un monastère royal implanté dès le 7ème siècle.

Ne manquez pas...

Découvrez la vie de nos ancêtres à travers les objets de leur vie quotidienne.
Mairie – 48500 BANASSAC
Tél. : 04 66 32 82 10
Visite libre aux heures d’ouverture de la mairie: 8h00 – 12h00/ 14h00 – 18h00.